Une page d’histoire se tourne à Carignan

Une page d’histoire se tourne à Carignan

08 Nov 2022

En cette Semaine des vétérans, la Ville aimerait rendre hommage aux anciens combattants et souligner le départ du dernier vétéran de la rue Bachand

Chaque année, du 5 au 11 novembre, la Semaine des vétérans est l’occasion, pour les Canadiens, de rendre hommage aux efforts et aux sacrifices extraordinaires de nos vétérans. Le jour du Souvenir, le 11 novembre, marque le dernier jour de la Semaine des vétérans et rappelle la fin des hostilités pendant la Première Guerre mondiale à cette date même en 1918.

À l’approche du 11 novembre, jour qui commémore les efforts des Canadiens ayant servi le pays en temps de guerre, la Ville de Carignan rend hommage aux braves hommes et femmes pour leurs contributions et leur sacrifice. La Ville de Carignan invite ses citoyens à observer une minute de silence ce vendredi à la onzième heure du onzième jour du onzième mois. Cette minute de silence vise à saluer le courage des militaires qui participent aux efforts de maintien de la paix dans le monde au péril de leur vie.

Le jour du Souvenir a pour but de rappeler la signature de l’Armistice, le 11 novembre 1918, laquelle a mis fin à la Première Guerre mondiale et est une occasion de se souvenir de tous ceux qui ont défendu notre pays.

Pour la journée du souvenir, j’encourage tous les Carignanoises et Carignanois à prendre un moment de silence pour rendre hommage aux vétérans. J’aimerais également offrir ma sincère reconnaissance à tous les anciens combattants et les remercier pour leur bravoure et leur courage. Vos sacrifices resteront dans nos mémoires et je vais porter fièrement le coquelicot en souvenir de ceux et celles qui ont donné leur vie afin que nous puissions être libres aujourd'hui. Merci.

Maire de Carignan, Patrick Marquès
Le coquelicot est le symbole du jour du Souvenir, inspiré par le poème « Au champ d'honneur », écrit par le lieutenant-colonel John McCrae. Le Canada a officiellement adopté le coquelicot comme symbole du Souvenir en 1921.

Carignan, une ville de vétérans

La ville de Carignan aimerait informer ses citoyens que monsieur Roger Charette, dernier vétéran habitant sur la rue Bachand, a quitté officiellement sa demeure dans laquelle il résidait depuis plus de 60 ans. C’est avec le cœur gros que M. Charette quitte sa ville, mais résigné, heureux de la vie qu’il y aura vécu et la tête remplie de souvenirs.

À l’époque, la population s’enrôlait dans les Forces armées pour servir leur pays et pour protéger les droits et libertés des Canadiennes et Canadiens. Les vétérans ont, au cours de l‘histoire, servi et été impliqués dans divers conflits, notamment la Première Guerre mondiale, la Deuxième Guerre mondiale et la guerre de Corée.

En 1944, on créa le ministère des Affaires des anciens combattants, chargé de l’importante question d’aider un grand nombre d’anciens combattants de retour dans un pays finalement en paix. Pour aider ces hommes et ces femmes courageux qui avaient tant fait pour le pays, le gouvernement canadien a mis en place des programmes pour les vétérans. L’un des ces programmes octroyait une terre en guise de remerciement pour leur dévouement à leur patrie.

À Carignan, les concessions des terres étaient celles sur la rue Bachand. Ces terrains étaient d’une valeur importante par leur grandeur et leur proximité à plusieurs ressources importantes. Il s’agissait de terres très convoitées. C’est avec le temps que les rues petite Bachand et grande Bachand, de chaque côté du chemin Bellevue, débutent leur histoire avec les vétérans, qui comme M. Charette s’y sont installé au retour de la guerre avec leur famille.

La communauté de vétérans de la rue Bachand se voyait comme une grande famille. Travaillant pratiquement tous chez Northern Electric ou Henderson & Barwick, à Montréal, les vétérans de la rue Bachand covoituraient chaque jour pour se rendre au travail. Les enfants, pour leur part, étaient toujours dans le même autobus pour se rendre à l’école et les femmes partageaient leurs talents afin de s’entraider. Il s’agissait d’une collectivité unique.

Lors de congé, les vétérans organisaient des journées appelées « Track & Field Day ». Plusieurs activités étaient organisées au parc par les vétérans qui profitaient d’un moment privilégié avec leurs enfants. Les femmes, quant à elles, confectionnaient des denrées à vendre pour amasser les sous qui permettaient la pérennité de cet événement. D’ailleurs, l’emplacement où avait lieu cette journée spéciale se nomme désormais le parc des Vétérans, en l’honneur de tous les vétérans Carignanois qui se sont battus au nom du Canada.

Carignan aimerait profiter de ce brin d’histoire afin de remercier son dernier vétéran de la rue Bachand, Roger Charrette.

Carignan se souviendra.

Fête organisée par les résidents de la rue Bachand au parc des Vétérans à l'hiver 1965. À ce moment, ce lieu n'avait pas de nom et les structures étaient financées entièrement par les vétérans.

Catégories

29 Jan 2023

Opération de déneigement dans la nuit du 29 au 30 janvier 2023

Il est interdit de stationner un véhicule dans la rue cette nuit entre 2 h et 7 h du matin.
Skip to content