Aménagement des deux (2) ilots centraux de la rue Ambroise-Joubert

Aménagement des deux (2) ilots centraux de la rue Ambroise-Joubert

05 Oct 2020

 

La Ville entreprendra de réaliser un aménagement constitué de fleurs sauvages dans le plus grand des deux ilots

 

Les deux (2) ilots centraux de la rue Ambroise-Joubert ont fait l’objet de nombreux commentaires dans les derniers mois. Les tentatives d’ensemencement qui ont échoué à quelques reprises en raison des canicules de cet été y sont pour beaucoup. Dans l’objectif de prévoir des aménagements agréables et correspondant aux attentes des résidents du secteur, la Ville de Carignan va de l’avant avec un projet en plusieurs temps.

Cette année, les bonnes et mauvaises herbes occupant les deux ilots seront rasées et les terrains seront enrichis de compost de première qualité afin d’accueillir de nouvelles plantations le printemps prochain.

En 2021, le plus petit des deux ilots sera ensemencé et gazonné. Ce terrain sera entretenu par la Ville au même titre que les autres espaces verts publics.

Le second ilot bénéficiera quant à lui d’un aménagement particulier et innovateur. En effet, suivant les propositions des citoyens, la Ville entreprendra de réaliser un aménagement constitué de fleurs sauvages, qui appelleront les abeilles et les papillons. Les prairies sauvages sont riches en biodiversité. Elles constituent des aménagements écologiques et esthétiques, car toutes les espèces présentes supportent la faune tout en offrant une symphonie de couleurs saisonnières.

Pour un espace en beauté, il faut patienter!

Une prairie sauvage est généralement constituée de 30 à 50 % de graminées et pour le reste de plantes pérennes (vivaces) et de quelques plantes annuelles et bisannuelles (fleurs des champs) adaptées aux sols. L’implantation d’une prairie sauvage à partir d’un mélange de semences est une tâche relativement simple. Il faut toutefois s’armer de patience et de réalisme pour reconnaître tous les bienfaits de l’aménagement à long terme. En effet, il s’agit d’un projet de longue haleine dont les résultats ne sont pas instantanés, mais le produit final en vaut les efforts.

Certaines semences de prairie sauvage prennent souvent deux à trois ans pour germer. Quelques-unes feront leur apparition dès la première année alors que d’autres seulement à la deuxième, et même troisième, année après l’ensemencement initial. La plupart des graminées et des fleurs sauvages vivaces ne commenceront à fleurir qu’à la troisième ou quatrième saison de pleine croissance. La patience est donc une vertu lorsqu’il s’agit d’établir un tel aménagement!

La plantation semblera en effet paraître comme une zone de mauvaises herbes au cours des première et deuxième années, mais peu à peu, les nombreux plants de fleurs sauvages et de graminées commenceront à fleurir et pourront alors offrir un spectacle magnifique à la population environnante.

Pour amenuiser les conséquences liées au temps de croissance des plantes sauvages, la Ville proposera un aménagement temporaire de fleurs annuelles autour de la prairie durant les premières années et le tout sera agrémenté de trèfles. L’entretien sera minimal et le rendu visuel sera plus agréable.

Évolution d’une prairie sauvage

Pendant les premières années, les plants vivaces consacrent la majorité de leur énergie à former leur système racinaire. Ils ne seront pas très visibles au-dessus du sol la première année, mais ils travailleront à former de solides racines qui les soutiendront dans les années futures. En effet, les racines profondes des fleurs sauvages et des graminées leur donneront un pouvoir stabilisant à long terme qui permettra d’étouffer les mauvaises herbes annuelles et bisannuelles.

À la fin de chaque saison, et ce dès la première année, une fauche complète de la prairie sauvage est requise. Cette fauche annuelle doit se faire après le premier gel de l’automne. On s’assure ainsi que les semences produites par les espèces du mélange ont atteint leur pleine maturité. Ceci enfin est important pour le maintien d’une prairie sauvage en santé et viable à long terme. Lors de la fauche annuelle d’une prairie sauvage, il est préférable de laisser les déchets de tonte sur place pour permettre aux graines de se diffuser et de germer le printemps suivant. Ces soins permettront aux plants de la prairie de revenir en pleine force les années suivantes, et ce, pendant des décennies.

 

 

 

 

 

Catégories

06 Oct 2022

Une fête pour les 30 ans de la FAC à Chambly

La Fondation pour les arts et la culture du bassin de Chambly (FAC) célébrera ses 30 ans, le 7 octobre au Pôle Culturel de Chambly avec Joyce N’Sana.
Skip to content